Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2013

chacun sa cabane

 

9782364742093.jpg


Chacun sa cabane
MATHIS
petite poche, éditions Thierry Magnier

Chacun sa cabane c'est l'histoire de Clément, un adolescent tiraillé par le divorce de ses parents.Parce qu'il ne peut pas, ne veut pas choisir entre son père ou sa mère, Clément décide de s'enfuir.C'est un peu par hasard, mais comme guidé par l'évidence, qu'il se rend chez Gérard, son grand-père. Etrangement, auprès de cet homme qu'il ne connait pas bien, solitaire et plutôt froid, Clément trouvera exactement ce qu'il était venu chercher. Derrière une écriture limpide, des situations quotidiennes, des gestes simples et des mots choisis, se révèle un portrait juste et sans cliché du passage de l'enfance à l'âge adulte. Si l'on (re)connaît le talent de Mathis pour les histoires courtes, il nous bluffe encore une fois par l'intensité du scénario, la complexité et la finesse des personnages, comme par la poésie contenue dans chaque phrase du récit. Un ouvrage maîtrisé à la perfection, un « grand » petit format.

Lucie charrier

18:49 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

24/01/2013

Princesse pas douée

                                        Princesse pas douée


                                                   Christian Oster   

                                          l’école des loisirs               

images.jpg



 

Elle est nulle en tout, ne sait pas danser sans écraser les pieds de son cavalier, emploie un mot à la place d’un autre et à son âge, ne sait toujours pas se servir de la machine à laver.

Chassée par une mère indigne et jetée sur les routes à la recherche d’un éventuel mari, la princesse pas douée va de découvertes en surprises. A un kilomètre du château de ses parents, elle est déjà à l’étranger et croise un ours.

Enfin, "croise"... Il tombe de l’arbre sous lequel elle se reposait…

Est-ce qu’un ours tombé du ciel peut trouver une princesse nulle, jolie ?

Est-ce qu’une princesse pas douée peut devenir un peu moins nulle voire juste un tout petit peu pas douée ?

Dans cette histoire farfelue, l’Amour triomphe de tout  bien sûr.

Une nouvelle fois, Christian Oster, nous entraîne dans un tourbillon de fantaisie et d’humour, en revisitant la Belle au Bois Dormant avec beaucoup de liberté et de bonheur.

 

18:33 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

23/12/2012

Bulle et Bob préparent Noël

bulleetbobpreparentnoel_couv_large.png

 

Bulle et Bob préparent Noël

 Nathalie Tual

 

Didier Jeunesse

 

 

 

Le calendrier de l'avent, la décoration du sapin, la fabrication

des guirlandes, le mois de décembre n'en finit plus de se préparer.

Comme les secondes dans un sablier, le temps s'écoule

et l'on y arrive, bientôt, bientôt... « qu'il est long ce mois, qu'il

est long, tu ne trouves pas ? » Bulle et Bob sont de retour,

au chaud dans leur maison, ils attendent Noël. Tour à tour complices

et chamailleurs, la fillette et son grand frère discutent

du grand jour et du gros bonhomme « noël à l'envers ça fait léon ?

Tu savais Bulle ? tu crois qu'il a une femme le père léon ? »

Avec son talent habituel, Nathalie Tual se glisse dans la peau

des enfants et décrit avec justesse et fantaisie ce qu'ils ressentent

et expriment. Le récit, ponctué de chansonnettes, est rythmé par

la spontanéité et l'attitude des enfants : effervescence, ennui,

interrogations, certitudes...sur les petites choses de la vie.

Ancrées dans un quotidien contemporain, les aventures de

Bulle et Bob nous racontent une enfance à la fois

banale et rêvée, mais c'est aussi un éveil à la musique,

puisqu'encore une fois, les instruments choisis pour

cet opus font découvrir aux plus petits une multitude

de sons, ouvrant vers le vocabulaire, l’imaginaire et l'esprit de Noël.


 Lucie Charrier

 

 

bulleetbobpreparentnoel_illustration.jpg

 

 

 

10:32 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

08/12/2012

2 YEUX ?

2y9-250x166.jpg

                                     2 YEUX ?

                                                          LUCIE FELIX

                                             LES GRANDES PERSONNES

 

  •  
  • Tout cartonné, ce livre pour les petits se découvre comme un tour de magie. Une couleur, une forme, un trou dans la page et l'histoire s'écrit. Lucie Félix fabrique ici un petit bijou de simplicité, nous livrant page après page les secrets de son talent : « J'ai dessiné huit formes bleues, j'ai percé la feuille de papier, et la pluie s'est mise à tomber. » On retrouve dans cet album l'esprit de Katsumi Komagata ou de Bruno Munari, l'intelligence contenue dans une forme simple, l'efficacité d'un papier coloré, la surprise créée par les découpes et toute la poésie d'un regard sur les petites beautés de la vie, un grain de pluie, une lueur dans la nuit ou les deux yeux brillants de la chouette qui guette... L'album, à l'esthétique géométrique et épurée, n'en est pas moins riche de sens car au-delà du jeu de cache-cache, c'est une réelle réflexion sur la construction et la déconstruction du récit qui invite les plus petits à jouer, chercher, observer, imaginer et apprendre à lire, déjà.

  • LUCIE CHARRIER
  •  313.jpg

 

09:13 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

29/11/2012

Mon père, l'étoile et moi

9782211206624_1.jpg

Mon père, l’étoile et moi

 Yann Coridian

Editions L'école des loisirs

 

 

 

Martin est seul ce dimanche soir avec pour consigne de n’ouvrir à personne… Mais quelqu’un de très bien informé tambourine à la porte et réclame l’asile avec beaucoup d’insistance. Martin finit par capituler ouvrant à cette Marie-Agnès désemparée qui semble si bien connaître son père…

 

Il vient sans le savoir d’ouvrir à une étoile… « Mon père, l ‘étoile et moi »est un roman tout à fait renversant. Si vous pensez que les danseuses sont de frêles créatures, mièvres tendance rose cucul , ne se nourrissant que de riz complet et ne s’exprimant qu’en alexandrins, vous allez être surpris.

 

Marie-Agnès Gillot a le mérite d’exister en vrai et le portrait qu’en dresse Yann Coridian ne ressemble en rien à cette pâle image d’Epinal. Cette «  grande bringue » chaleureuse jure avec délectation, mange comme un cheval et incarne une Médée sanglante se métamorphosant en tueuse d’enfants le temps d’une représentation.

 

Pour Martin l’apparition de cette étrange jeune femme suscite bien des interrogations…

 

 « Mon père, l’étoile et moi » est un roman vraiment drôle, réjouissant et salutairement loin de tous les lieux communs. A recommander à tous ceux qui n’ont pas peur de perdre leurs  aprioris sur le monde de la danse… et pas seulement…

 

 

 

 

 

 

 

09:10 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

20/11/2012

Sur l'île

 

correspondances-sur-l-ile,M85248.jpg

Sur l'île

Anne Cortey - Vincent Bourgeau

le baron perché

mars 2012

 

Cosmo est un jeune garçon qui vit sur une île. Ce soir, dans le bateau de pêche qui revient au port, il pense à la lettre qu'il a reçu de son amie Giulia. La petite fille vit sur le continent et passe tous les étés sur l'île. Mais c'est la première fois qu'elle vient en hiver. Les retrouvailles de ces deux enfants vont changer leur destin pour toujours.

Ces quelques pages semblent extraites d'un chapitre de roman. Ou serait-ce le roman tout entier qui est ici contenu... L'histoire de ces deux enfants, leurs souvenirs et ce qui les attend, l'avant comme l'après, se devine entre les lignes et derrière chaque coups de pinceaux. Et c'est toute l'ambivalence de cet ouvrage qui séduit : l'intelligence et la modestie d'une écriture simple, aux phrases courtes mais qui racontent tant de choses. Un prénom, un retour de pêche et l'on imagine déjà cette île à l'accent italien, ses couleurs comme la fraîcheur de ses nuits, le quotidien de ce jeune garçon qui apprend auprès de son grand-père les traditions familiales et le nom des étoiles, partagé entre le bonheur d'une vie simple et le désir de bousculer son destin. Les illustrations sont tout aussi riches et pleines de contrastes : la densité des couleurs et l'épaisseur des traits sont aérées par des lignes qui s'enfuient vers l'horizon ou la cime des montagnes. Vincent Bourgeau joue avec les vides et les pleins, trace des contours sur ses aplats de couleurs et laisse le blanc des pages dessiner à sa place. L'ensemble nous fait vivre une histoire d'amour insulaire, l'histoire de ces deux enfants amis depuis toujours et qui voient naître leurs premiers sentiments en même temps que la providence les rapproche. Un album touchant où pour une fois, l'île n'est pas le prétexte à l'exotisme ou la piraterie mais à un quotidien plus rude que la poésie et les rêves de l'enfance vont transcender.

 Lucie Charrier

 

 

 

09:09 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)