Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2019

Sur les mains de Nathalie Azoulai et Jeanne Le Ruz

sur les mains.jpg

 

Sur les mains

Nathalie Azoulai et Jeanne Le Ruz

Gallimard jeunesse

 

Sur la couverture, Ada, tête en bas, nous sourit. De coups de crayons bien visibles, le décor se dessine : des dunes un peu sauvages, le sable qui s’étend, la mer au bout du chemin. La lumière se confond avec le blanc de la page qui se rempli comme un carnet de croquis, de vacances, de voyage. Au fur et à mesure, les lignes se remplissent, se colorient et Ada ouvre grand les bras. Sur la plage, elle se joint aux autres enfants qui tournoient, pieds en l’air, dans le sable. Souples et rapides, ils s’exercent à la roue et à l’équilibre, sous les yeux émerveillés de sa mère.

 

            - Tu sais faire la roue, toi ? lui demande Ada. En général, les mères ne savent pas.

            - A ton âge, bien sûr, je savais.

            - Moi, je crois que la roue, on sait la faire pour toujours.

 

Dépassant la honte, la peur, et son corps engourdi, la maman de Ada avoue alors qu’elle ne sait pas mais qu’elle aimerait apprendre. Encouragée par sa fille, jour après jour, elle s’entraîne, balançant ses pieds vers le ciel... jusqu’au jour où elle tient ! Sur les mains ! Ce corps à l’envers, au bureau, dans le métro ou au beau milieu du salon est comme un point d’exclamation ! Un renversement de situation – au sens propre comme au figuré – où ici c’est l’enfant qui pose un regard bienveillant, encourageant et stimulant sur l’adulte. Un album qui nous invite non pas à retomber en enfance, mais bien à s’élever jusqu’à elle.

Lucie Charrier

10:29 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

27/04/2019

Le petit poucet et l'usine à saucisses

Couverture-Poucet-HD.jpg

Le petit Poucet et l’usine à saucisses
Sophie Azambre Le Roy - Benoît Preteseille - Carl Roosens    

BISCOTO
livre-disque

Poucet et ses frères vivent à l’écart d’une ville grandissante, là où il est encore possible de jardiner, récolter ses légumes dans le potager et grimper sur les hautes branches d’un arbre centenaire. Mais un jour, en rentrant de l’école, le béton a tout avalé : la pelouse, la maison, et les parents des sept frères. Béton, béton, le béton est un glouton ! Un projet de zone commerciale rase tout sur son passage. Semant derrière lui les feuilles du grand arbre encore debout, Poucet prend les choses en main et entraîne la fratrie à la recherche de leurs parents, dans le décor glacé des parkings, des hangars et des super-hyper-marchés… Ce livre-disque relève avec audace et talent le pari d’actualiser le conte, d’en faire une fable écologique, un concert politique, un savant mélange expérimental, bruitiste, punk et électro-minimaliste qui réveille ! Une lecture à voix douce, des rythmes dissonants, un ogre sans pitié, un héros dégourdi, un chien-conscience et des saucisses à la chaine… non d’une vache enragée, on ne va se laisser dévorer ! Ce trio infernal d’artistes multitâches, embarque les enfants et leurs parents dans un univers musical, graphique et narratif ultra-contemporain, rafraîchissant, drôle et alter-mondialiste, pour une lecture décalée et pourtant tellement d’actualité.
Aux éditions Biscoto, qui s’affirment comme une alternative, et où sévit déjà – dans le journal pour enfants du même nom – en tant que dessinateur, Benoît Preteseille.
Lucie Charrier

11:04 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

13/04/2019

La ligue des super féministe

super feministe.jpg

La ligue des super féministes

Mirion Malle  La ville brûle

12 ans et +

Mirion Malle offre avec ce véritable « manuel », des définitions illustrées et complètes sur le féminisme et ses innombrables problématiques, conséquences, luttes et thématiques. La représentation des filles dans les films et les séries, les stéréotypes de genres, les clichés sur l’amitié et l’amour, les canons de beauté, sans oublier le consentement, le racisme et les privilèges et des notions plus que d’actualité comme l’écriture inclusive, l’intersectionnalité ou la non-binarité. Mirion Malle ne s’interdit aucun sujets avec les jeunes ados et permet de s’interroger sans tabou sur tous ces mots et ces concepts qui bousculent aujourd’hui la société, divisent ou rassemblent, font leur apparition, s’affirment et sont déjà familiers pour la nouvelle génération. Le ton est direct, les illustrations dans la lignée d’Emma, de Soledad Bravi ou de Pénélope Bagieu : de petits personnages engagés, expressifs et pleins d’humour qui rythment le texte assez dense, aidés par un graphisme hyper dynamique composées de bulles, de schémas, d’encadrés, de flèches, de pancartes colorées, etc. Mirion Malle tape en plein dans le mille avec cet ouvrage qui ose, explose, décomplexe, tout en apportant aux ados une foule d’informations essentielles et qui permet, avec eux, d’ouvrir le débat, d’aiguiser son esprit et son vocabulaire et continuer à lutter pour toujours plus d’égalité.

Lucie Charrier

17:04 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

06/04/2019

Milly Vodovic prix sorcières carrément passionnant maxi

MILLY_VODOVIC_COUV.jpg

Milly Vodovic

Natasia Rugani  Éditions MéMo

 Un revolver, des coquelicots, des milliers de coccinelles dans la chaleur épaisse, l’atmosphère vénéneuse du roman de Natasia Rugani vous saisit immédiatement, vous happe presque malgré vous dans ce que vous savez être une tragédie...

« En cet instant, Swan Cooper se sent plus puissant que le soleil assassin du mois de juin. Le revolver à bout de bras, il tire à deux reprises à quelques mètres d’Almaz. Les détonations résonnent dans la plaine à travers les champs de blés et les coquelicots distraits. »

Milly a douze ans, une couronne de papier sur la tête suffit à lui donner tous les pouvoirs, elle se rue sur Swan pour défendre son frère terrifié, humilié...et en douce récupère le revolver apparemment oublié. Ce révolver ne cesse d’obséder chacun des protagonistes du drame qui se noue... et le lecteur fasciné se laisse envoûter par l’écriture somptueuse de Natasia Rugani qui réussit à rendre le noir si lumineux, si violemment coloré que rien n’est impossible sauf peut-être la fade douceur d’une fin heureuse...

 

11:05 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

20/11/2018

Tous un tas de tetards !

petites patates.jpg

Les petites patates

Tout un tas de têtards !

Charles Paulsson

Gallimard jeunesse

4 ans et +

 

Sorties de terre en mai dernier, les petites patates ont déjà quatre titres. Vive la rentrée ! et Tout un tas de têtards ! sont les deux nouvelles aventures des petites Patates Bleue, Rouge, Verte, Jaune, etc et leur courageuse maîtresse Amandine. Cette nouvelle série dédiée à la petite enfance raconte avec délice, malice et grosses bêtises les joies d’une classe de maternelle où chaque petite Patate à son caractère et où le moindre détail est une incroyable aventure. Comme ici, une sortie au bord de la mare qui se transforme en pêche miraculeuse ! Pas de répit pour la maîtresse qui ne manque pas de bonnes idées pour occuper ses petits mais qui doit surtout ne pas flancher face aux imprévus et aux rebondissements insoupçonnés : pêche ou baignade ? macédoine ou salade ? Les petites patates font tout trop vite et n’écoute pas toujours bien… mais c’est en se trompant qu’on apprend ! Le dessin de Charles Paulsson mise sur la simplicité et l’efficacité de petites formes colorées, qui, malgré un traitement numérique peu séduisant au premier abord, s’animent et débordent d’énergie, à l’image de ces joyeux élèves survoltés et à la concentration plutôt limitée. On attend déjà avec impatience les prochains épisodes car qu’elle soit aussi dissipée que la bleue, aussi volontaire que la rouge ou aussi timide que la verte, chacun y reconnaîtra sa petite patate.

Lucie Charrier

14:27 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

27/10/2018

La recette miracle

9782211235495fs.gif

La recette miracle

 de Delphine Bournay à L’école des loisirs

A partir de 5 ans

Pour ce deuxième opus des aventures de Taupinette, la recette ne relève pas du miracle mais bien du talent de Delphine Bournay à donner vie à d’irrésistibles personnages et à raconter des histoires, aussi rocambolesques que succulentes. L’album se lit comme une bd où chaque page est une vignette. En arrière plan, l’appartement-terrier de Taupinette est ici le décor d’un vaudeville qui va s’avérer aussi macabre qu’hilarant. Taupinette prépare des biscuits et s’apprête à affronter l’hiver. Au dehors, ses amis vont tour à tour venir lui rendre visite, attirés par l’odeur et l’envie d’être réunis. Surprise par l’arrivée de Croco au moment où elle sort ses gâteaux, Taupinette pense à ses réserves pour la rude saison et dans la panique, cache son butin dans le four avant d’annoncer à l’affamé : « Hélas, non mon Croco ! C’est la fin des haricots. Je n’ai plus rien à manger. » Pensant le faire rapidement partir, c’est sans compter sur Renard qui débarque avec de la pâte et de la générosité plein son panier. Le petit mensonge camouflé au chaud pourrait bien mettre le feu aux poudres car pour éviter de passer pour une égoïste, Taupinette s’obstine et invente, au fil de la situation qui s’enlise, un bobard qui monte, enfle, déborde et fini par enfumer tout le terrier ! Ça brûle !!! Une dose d’avarice, un soupçon d’angoisse, une pincée de colère, un zeste de tristesse et un morceau de cadavre… ressuscité, seront les parfaites épices pour sublimer le goût de l’humour et de l’amitié.

Lucie Charrier

 

11:31 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)