Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2011

TOUT NOIR

1118532-gf.jpg

TOUT NOIR

Annette Tamarkin   Editions (Les Grandes Personnes)

 Le TOUT NOIR d'Annette Tamarkin déploie sa magie simplement, sans un mot, seules les couleurs claquent.

 Des silhouettes noires, très sobres, cachent dans leurs plis des trésors de couleurs vives. Ce déploiement invite au geste et captive le regard des tout-petits

 Les plus grands, eux, se laissent volontiers séduire par l'élégance dépouillée de l'image, dans l'ombre bienveillante du maître Komagata.

 Existe aussi en TOUT BLANC

 

 

11:03 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

coup de coeur

portrait, guus

Petit coup de projecteur sur un auteur qui nous est cher :

Guus Kuijer est terriblement hollandais et il a beau être un de nos auteur préféré, on ne sait toujours pas comment se prononce son nom . C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme et aussi une petite pointe d'embarras, que nous conseillons les livres de Gus "Cuillère".

Il faut dire qu'en plus d'avoir un nom imprononçable, ce terrible hollandais n'hésite pas a aborder des sujets délicats, voire carrément tabous.

En résumé, dans les deux premiers épisodes de la saga de Pauline ("unis pour la vie"et "la vie, ça vaut le coup"), Pauline a onze ans , un PC (père compliqué) accro à toutes sortes de saletés, un amoureux Marocain qui doit plus tard épouser une fille de son pays, une mère impétueuse qui tombe amoureuse de son instituteur (et réciproquement), des grands-parents très pieux .... Mais Pauline a aussi un petit veau qui s'appelle Pauline, et surtout une telle énergie, une telle sincérité, une vitalité si communicative qu'elle est capable de transformer le monde qui l'entoure pour lui redonner un peu de lumière et de poésie.

Guus « cuillère » saute a pieds joints dans la soupe * souvent réchauffée des relations enfants, adultes.Il éclabousse un peu tout le monde avec sa franchise et son ironie. C’est vraiment dérangeant, indispensable et jubilatoire.

* « les grandes personnes vaudrait mieux en faire de la soupe » autre titre du même auteur publié également à l’école des loisirs

 

10:45 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)